vous êtes
britannique


Modalités de voyage

Avec la ratification de l'accord de retrait, la période de transition garantit que, pendant l’année 2020, rien ne change pour les particuliers et les entreprises.

La fin de la période de transition aura des implications pour les citoyens de l’Union ou les ressortissants du Royaume-Uni et les acteurs économiques établis au sein de l’Union ou du Royaume-Uni, qu’un accord soit conclu ou non sur la relation future. Il convient dès à présent de s'y préparer.


Vous êtes concerné si vous êtes un citoyen britannique qui souhaite voyager en France ; si vous souhaitez savoir si vous aurez besoin d’un visa pour voyager en France ou dans le reste de l’Union européenne.

Vous n’avez pas trouvé les réponses à vos questions sur cette page ? Vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante : contact-brexit@interieur.gouv.fr


  • Imprimer

questions

les plus fréquentes


  • Quelles sont et seront les modalités pour voyager en France ?
  • Compte tenu de l’entrée en vigueur de l’accord de retrait le 31 janvier 2020, les conditions seront les mêmes qu’actuellement jusqu’à la fin de la préiode de transition : vous pourrez entrer avec votre passeport britannique en cours de validité. Aucun visa ne sera nécessaire.

    Les conditions qui s'appliqueront après la période de transition dépendront des négociations sur la relation future, qui sont en cours.

     


  • Les citoyens britanniques devront-ils désormais se munir de leur passeport pour se rendre en France ? Sera-t-il nécessaire d'obtenir un visa pour du court ou du long séjour ?
  • Pendant la période de transition, les conditions sont les mêmes qu’actuellement : le voyageur devra être muni d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité. Aucun visa ne sera nécessaire, ni pour le court séjour (moins de 3 mois), ni pour le long séjour.

    A l’issue de la période de transition et si aucun accord alternatif n’entre en application, les citoyens britanniques qui s’installeront en France après la période de transition seront considérés comme des ressortissants de pays tiers, et seront soumis à des contrôles plus poussés lors des passages aux frontières. Ils devront notamment être munis d’un visa long séjour s’ils souhaitent séjourner plus de 3 mois.

    Pour un séjour d’une durée plus courte, le voyageur britannique, quant à lui, devra être muni d’un passeport et sera exempté de visa court séjour, sur la base d’un règlement qui a été adopté au niveau de l’Union Européenne, sous réserve que le Royaume-Uni accorde réciproquement une exemption de visa à tous les citoyens de l'Union européenne.

    Les Britanniques qui sont membres de la famille de citoyens britanniques déjà installés en France avant le 31 décembre 2020 bénéficieront d’un visa gratuit et d’un accès à un titre de séjour une fois arrivés en France comme l’accord le prévoit.

    Des mesures pourront être prises par ailleurs pour assurer la fluidité des passages à la frontière.