vous êtes
français


Modalités de voyage

Dans le cas où un accord de retrait entrerait en vigueur, la législation régissant la circulation des personnes restera la même qu’actuellement jusqu’au 31 décembre 2020. Dans le cas où un accord de retrait n’entrerait pas en vigueur, le gouvernement britannique a fait part de son intention de ne pas soumettre les ressortissants européens à l’obligation de visa pour les courts séjours (moins de 3 mois).


Vous êtes concerné si vous êtes citoyen français et que vous souhaitez voyager au Royaume-Uni ; si vous devez obtenir ou renouveler votre passeport.  

Vous n’avez pas trouvé les réponses à vos questions sur cette page ? Vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante : brexit.due-int@diplomatie.gouv.fr.


  • Imprimer

questions

les plus fréquentes


  • Quelles sont et seront les modalités pour voyager de la France vers le Royaume-Uni ?
  • Avec accord de retrait

    Jusqu’au 29 mars 2019, pour entrer au Royaume-Uni, le voyageur doit être muni d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité. Aucun visa n’est nécessaire. À compter du 30 mars 2019, jusqu’au 31 décembre 2020, les conditions seront les mêmes qu’actuellement : le voyageur devra être muni d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité. Aucun visa ne sera nécessaire.


    Sans accord de retrait

    Dans ce cas, le gouvernement britannique a annoncé que les cartes nationales d’identité délivrées par les États membres de l’Union européenne à leurs ressortissants resteront valables jusqu’au 31 décembre 2020 inclus pour voyager au Royaume-Uni. Si cette annonce est confirmée, les ressortissants français et européens pourront continuer de voyager avec leur passeport ou leur seule carte d’identité jusqu’à cette date. À partir du 1er janvier 2021, il est possible néanmoins que les voyageurs doivent être munis d’un passeport. Le gouvernement britannique a fait part de son intention de ne pas soumettre les ressortissants européens à l’obligation de visa pour les courts séjours (moins de 3 mois).

    Nous vous invitons à vous tenir informés régulièrement de l’évolution des négociations en consultant le portail Brexit en pratique.


  • Je suis européen. Après le 29 mars 2019, que va-t-il se passer si je me rends en voyage au Royaume-Uni en termes de franchises à la frontière ?
  • Avec accord de retrait

    Dans le cas où un accord de retrait est ratifiée, une période transitoire s’appliquera jusqu’au 31 décembre 2020.

    Pendant cette période transitoire, bien que juridiquement hors de l’Union européenne, le Royaume-Uni continuerait à bénéficier des dispositions de l’Union douanière et du Marché intérieur, ce qui signifie sur le plan douanier et des normes/réglementations, que rien ne changerait par rapport à la situation actuelle.


    Sans accord de retrait

    En cas d’échec des négociations, il n’y aura pas de période transitoire et l’ensemble des conséquences liées au changement de statut du Royaume-Uni - d’État membre de l’Union Européenne à celui d’État tiers- s’appliqueraient dès le 29 mars 2019. Cela consisterait pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni au contrôle par les services douaniers du respect des franchises pour les achats effectués au Royaume-Uni. Consulter le niveau de ces franchises.