vous êtes
français


Voyages scolaires

Pendant la période de transition, c’est-à-dire du 1er février 2020 au 31 décembre 2020, rien ne change. Cela vaut pour le titre nécessaire comme pour les soins médicaux lors d’un voyage scolaire ou linguistique au Royaume-Uni. À la fin de la période de transition, en revanche, les mobilités et les possibilités de voyage scolaire dépendront de la législation régissant la circulation des personnes au Royaume-Uni.


Vous êtes concerné si vos enfants souhaitent partir en voyage scolaire ou linguistique au Royaume-Uni ; si vous travaillez dans un établissement scolaire et souhaitez organiser un voyage scolaire ou linguistique au Royaume-Uni.

L’agence Erasmus+ France Éducation & Formation apporte des recommandations et des informations aux bénéficiaires des projets en cours et aux candidats à l’appel à propositions 2019 Erasmus+ sur un espace dédié. Vous n’avez pas trouvé les réponses à vos questions sur cette page ? Vous pouvez nous contacter en cliquant sur le lien suivant.


  • Imprimer

questions

les plus fréquentes


  • Mon enfant pourra-t-il toujours partir en voyage scolaire ou linguistique au Royaume-Uni et à quelles conditions ?
  • Le Royaume-Uni continuera d’être une destination pour les élèves dans le cadre régissant la circulation des personnes post-Brexit. Ces mobilités ne sont pas remises en cause.

    Pendant la période de transition, les voyageurs citoyens de l’Union européenne qui souhaitent entrer au Royaume-Uni doivent être munis d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité. Aucun visa n’est nécessaire.

    Au terme de la période de transition, si l’Union européenne et le Royaume-Uni sont parvenus à un accord sur leur relation future, celui-ci définira les conditions d’entrée, de séjour et de sortie au Royaume-Uni.

    Si au terme de la période de transition, l’Union européenne et le Royaume-Uni ne sont pas parvenus à un accord sur leur relation future, l’entrée de citoyens de l’Union européenne au Royaume-Uni, le séjour et la sortie de ce pays seront régis par les règles définies par le Royaume-Uni.


  • Si mon enfant est un ressortissant d’un pays tiers à l’Union européenne, pourra-t-il effectuer des voyages scolaires au Royaume-Uni depuis la France au même titre que les ressortissants de l’Union européenne ?
  • Pendant la période de transition, les mineurs ressortissants d’un Etat tiers à l’Union européenne ou à l’espace Schengen, résidant habituellement en France et participant à une sortie scolaire au Royaume-Uni peuvent voyager sous couvert du document de voyage collectif ("liste d’écoliers voyageant dans le cadre d’une excursion scolaire à l’intérieur de l’Union européenne"). Ce document est délivré par la préfecture et tient lieu de visa d’entrée au Royaume-Uni. Les mineurs étrangers doivent en outre être impérativement munis d’un passeport individuel en cours de validité et d'une autorisation parentale de sortie du territoire.

    Au terme de la période de transition, si l’Union européenne et le Royaume-Uni sont parvenus à un accord sur leur relation future, celui-ci définira les conditions d’entrée, de séjour et de sortie des mineurs ressortissants d’un Etat tiers à l’Union européenne ou à l’espace Schengen, résidant habituellement en France et participant à une sortie scolaire au Royaume-Uni.

    Si au terme de la période de transition, l’Union européenne et le Royaume-Uni ne sont pas parvenus à un accord sur leur relation future, les conditions d’entrée, de séjour et de sortie des mineurs ressortissants d’un Etat tiers à l’Union européenne ou à l’espace Schengen, résidant habituellement en France seront définies par le Royaume-Uni.


  • Quelle couverture en cas de soins médicaux pendant le séjour ?
  • Pendant la période de transition, les conditions de prise en charge demeurent inchangées : les soins médicaux pendant le séjour sont pris en charge par le biais de la Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) ou à défaut via le Certificat Provisoire de Remplacement (CPR). Cela permet d’être soigné aux mêmes conditions qu’un assuré du régime britannique de sécurité sociale, à la charge financière de la couverture maladie.

    Au terme de la période de transition, si l’Union européenne et le Royaume-Uni sont parvenus à un accord sur leur relation future, celui-ci définira les modalités de couverture des soins médicaux engagés pendant un séjour au Royaume-Uni.

    Si au terme de la période de transition, l’Union européenne et le Royaume-Uni ne sont pas parvenus à un accord sur leur relation future, la couverture des soins médicaux sera régie par le droit français.